4846a3f10fa690b2b0cef3f901bdd

#ClassActionSEO : Faut-il s’attaquer à IVG.net ?

En cette journée de la Femme, et au milieu d’une nuée d’aphorismes bas de gammes et de buzz de différentes marques pour s’attirer leur faveur, attardons nous sur un site qui fait des vagues : IVG.net, le site à l’origine de la loi de “délit d’entrave” votée par le Parlement il y a quelques semaines de cela. A travers ce site, c’est tout un pan de réflexion autour du référencement qui a été mis sur la place publique. Alors, faut-il s’attaquer à IVG.net et mettre en place une stratégie de Negative SEO à son encontre ? 

Sylvain Richard, Olivier Andrieu et notre JessyNoob en avaient parlé sur leur blogs respectifs, le site IVG.net est LA plaie du web en ce qui concerne l’information sanitaire liée à l’avortement. Sa visibilité aidant, il n’est pas rare de voir de jeunes filles (et potentiellement leurs parents) tomber sur ce site au lieu d’arriver sur celui du Ministère de la Santé.

A grands coups de fanfaronnades, comme les aiment tant les politiciens, Marisol Touraine avait clamé haut et fort que le clic serait salvateur ! “Cliquez manants, ça fera monter votre site”. Vous remarquerez ici le fossé intellectuel qui sépare les élites politiques de nous, experts SEO, mais c’est un autre débat. Avant de me prononcer sur une éventuelle “Class Action” des Référenceurs face à ce site, attardons sur l’état de l’existant d’IVG.net

#1 : Où en-est IVG.net aujourd’hui ?

Après moult audits, je ne vais pas vous faire l’affront d’en remettre un sur la table, mais on peut clairement dire que le site a perdu en positionnement et en trafic, notamment depuis Septembre 2016 (action d’un référenceur auprès du gouvernement ?)

  • Selon Ranxplorer

ivg1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Selon SEMRush

IVG2

 

 

 

IVG3

 

 

 

 

 

 

On remarquera qu’IVG.net a perdu de sa superbe et qu’un travail de fond – bien que je n’ai pas refait d’audit du site en .gouv – a été réalisé.

Pour autant, le site est toujours 3ème, devant d’autres sources bien plus fournies, avec des informations issue de professionnels de santé réputés, qu’ils soient obstétriciens ou gynécologues.

Dès lors, faut-il purement et simplement dégager ce site de la première page de Google en réunissant les meilleurs SEO de France pour permettre aux jeunes filles en âge de procréer, et qui sont une population en demande d’éducation et d’information sur ce sujet, d’avoir de vraies informations, ou – comme nous sommes dans une démocratie, et qu’on a tous un coté Voltairien – nous laissons faire au nom de la liberté d’expression ?

#2 : Faut-il déréférencer IVG.net ?

Prenons les faits et rien que les faits :

  • IVG.net est un site internet parmi d’autres qui a le droit d’exister.
  • IVG.net fournit des informations erronées à une population fragilisée
  • IVG.net dépend d’officines qui, sous couvert d’un raisonnement pro-vie, peuvent potentiellement mettre en danger la vie des femmes.
  • IVG.net, d’un point de vue légal, ne contient pas de contenu à caractère xénophobe, antisémite.
  • IVG.net possède une plateforme téléphonique en lien avec son site qui, sous couvert de bienveillance, oriente la majorité du temps vers un renoncement à l’avortement pour garder l’enfant.

Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire politique et constitutionnelle, mais je vous enjoins à relire le discours de Simone Veil, en Novembre 1974, lors de l’adoption de la loi sur l’IVG à l’Assemblée nationale. Ca remet rapidement les idées en place sur l’atmosphère patriarcale et machiste de la chambre à l’époque.

De mon point de vue, le site IVG.net est un ramassis de conneries qui ne mérite pas d’être mis en avant en première page des SERP pour une requête aussi “touchy” et in fine concurrentielle. Mettons le en regard d’un site qui – voulant bousculer les idées reçues sur les traitements liés au cancer – boosterait la visibilité des “méthodes alternatives” à la chimiothérapie, en critiquant vertement ses résultats sur la rémission. Tout bonnement impossible.

#3 : Une “Class Action” SEO ?

Une “class action” aux USA (et désormais en France) est une action intentée par un groupe de personnes physiques contre une personne morale qui a, selon eux, dépassé les bornes des limites comme disait la pub.

Et, de mon point de vue, je crois qu’il est essentiel de se regrouper en un petit bataillon de référenceurs pour qu’une fois pour toute, ce site prônant une désinformation assumée sur le droit à l’avortement soit chassé tout bonnement de la première page.

Qui en est ? 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "#ClassActionSEO : Faut-il s’attaquer à IVG.net ?"

Notify of
avatar

Sort by:   newest | oldest | most voted
Le Juge
Invité
2 mois 18 jours plus tôt

Salut,

perso je ne suis pas spécialement pour faire une action de NSEO sur ces mecs… Pas que je les portes dans mon coeurs (bien au contraire)maisje ne pense pas que ce sera utile et ils ont l’air d’etre assez futé pour s’en sortir. Par contre si il y a un appel pour la promotion d’autes sites plus legitimes (gouv ou autre) alors la j’en suis.

wpDiscuz