thumb-1920-409614

Le #SEO est un jeu d’échecs.

Depuis que je fais du référencement, il est deux références qui pour moi transpose le #SEO à sa nature stratégique. Le livre “L’art de la guerre” de Sun Tzu, et le jeu d’échecs. Pour donner une dimension plus profonde à notre travail, il parait nécessaire de la comparer avec ce jeu ancestral où logique, bon sens et tactique se mêlent au talent de votre adversaire. Qui en sortira vainqueur ? Eléments d’explication…

Dans mes jeunes années, il m’arrivait de ferrailler avec mon père sur le vieux jeu d’échecs en bois ramené par ma mère de son Viet-nam natal. Jusqu’à mes 11 ans, j’ai tâté du pion et de la tour, j’ai roqué, j’ai contré. Quand j’ai eu assez d’expérience en SEO pour me lancer seul, il a fallu pendant quelques temps m’adapter à la situation, nouvelle, de connaître autant d’adversaires (vos concurrents sur les requêtes) que de coups disponibles en ma faveur.

Aux échecs – comme en SEO – il faut bien distinguer Tactiques & Stratégies. Quand la première est initié pour une vision à court-terme. Elle permet de répondre aux attaques et de mener à bien une stratégie qui, elle, s’étend sur un plus long terme. 

Là où la stratégie est l’art de gérer, diriger, une partie, la tactique est l’art de mener la bataille. En SEO, tactiques et stratégies sont indissociables. Détaillons-les plus précisément :

#1 : Le roque ou la protection anti-pénalités

Protéger son roi via le roque est la technique qui permet de sauvegarder – autant que faire se peut – l’intégrité de pièce maitresse. La tour devient un fusible, un bouclier qui va permettre à votre roi de souffler un peu.

En SEO, il est nécessaire d’aborder cette tactique sous deux angles :

  • Optimisez votre site de la manière la plus cohérente, c’est anticiper une potentielle pénalité 
  • Blindez votre PBN avec des sites fusibles (au 2ème ou 3ème niveau) pour éviter de mettre en péril votre money-site. 

Un roi au centre de l’échiquier devient une proie facile pour les ennemis. La meilleure attaque, c’est la défense ! 

#2 : La fourchette ou l’art du Netlinking

La technique la plus classique que tout joueur d’échecs se doit de mettre en pratique, peu importe son niveau de jeu reste la fourchette. Elle consiste à placer une pièce qui en menace deux en même temps.

Elle garantit de glaner une pièce au tour suivant. En Netlinking, il est si facile de n’opter que pour une seule solution (l’annuaire ou le site média qualitatif). Il faut savoir jouer sur les deux tableaux pour consolider votre position. 

Mon avis ?

  • Listez les annuaires qualitatifs et thématisés pour viser au plus juste (un tour sur Majestic pour les tester ne vous fera pas de mal)
  • Travaillez votre stratégie de Relations Publiques/Presse pour obtenir du gagnant-gagnant et augmenter sensiblement votre présence sur ces plate-formes média ultra trustées

#3 : Le Clouage ou le bouclier d’Optimisation sémantique

Comme vu précédemment, un site bien optimisé est un site (quasi) protégé. Mais une optimisation sémantique permet également de “clouer” vos concurrents en 2nde page, en augmentant sensiblement votre présence sur la première, pour plusieurs requêtes, et plusieurs URL.

Le clouage aux échecs consiste à mettre en échec une pièce qui ne pourra pas se déplacer sous peine de mettre en position d’échec une pièce plus importante encore. La comparaison avec le SEO est ici subtile. Comment faire pour attaquer son concurrent (grappiller de la visibilité), tout en ne se laissant pas à découvert.

L’optimisation sémantique (silo, cocon, maillage interne) est une option éminemment nécessaire pour pouvoir – sans faire de Negative SEO ou autre – mettre en échec la stratégie SEO de votre adversaire direct.

#4 : Les ouvertures ou le SEO High Level 

L’ouverture, aux échecs, est destinée à un public de connaisseurs, de joueurs confirmés. Il en existe des incontournables. Mais avant de pouvoir les mettre en place, il faut s’assurer de connaître les bases du jeu, à savoir : 

  • garder le contrôle du centre = s’assurer de la concurrence
  • développer les pièces mineures = penser aux optimisations mineures mais efficaces
  • mettre à l’abri le roi = protéger votre money-site
  • ne pas déplacer deux fois la même pièce = “think outside the box”
  • déplacer les cavaliers avant les fous = domptez la hiérarchie des optimisations
  • ne pas bouger sa dame trop tôt = ne pas révéler vos meilleures techniques trop tôt

Une fois que vous avez ces 6 fondamentaux en tête et en place sur votre site, alors il sera bien temps de pratiquer des ouvertures. Aux échecs, il en existe quatre très célèbres :

  • la sicilienne qui consiste à avancer le petit pion du roi de deux cases pour sortir rapidement la reine et le fou (#SEO : Triplette du subtil)
  • la défense du fou qui consiste à dégager une sortie sur le côté du plateau pour le fou (#SEO : Faire diversion, avec une technique inattendue mais payante)
  • le gambit qui consiste à déplacer de deux cases le pion de la dame protégé par celle-ci (#SEO : Mise en place de la technique qui protège tout en donnant une visibilité forte)
  • le coup du berger qui permet de mettre échec et mat en quelques coups seulement (#SEO : Le white hat ultime ou le black hat revisité. La patience, le bon sens, la recherche de la solution encore non trouvée)

#5 : Conclusion

Vous voyez, le #SEO est un jeu d’échecs. Au-delà de l’aspect purement technique ou marketing, il y a un réel enjeu à se soucier de la tactique.

Quand le concurrent bouge un pion, lequel je vais avancer ?

Quand je suis acculé, comment m’en sortir ?

Autant de questionnements qui ne demande qu’à être résolu par votre #SEO Spirit ! 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notify of
avatar

wpDiscuz