seo-ux-balance

UX & Cocon Sémantique : Logique, bon sens, & user-centrism

Le cocon sémantique, n’en déplaise à certains, est le sujet de prédilection des référenceurs depuis 12 mois. Ré-actualisation d’un concept vieux comme le monde, ou réelle avancée dans le monde de la sémantique et du SEO, il a le mérite de replacer le vocabulaire et la langue française au coeur des enjeux des moteurs et des internautes. Mais à l’heure où l’UX et le SEO semblent se rejoindre comme jamais, l’article décryptera pour vous le lien entre Cocon Sémantique et Ergonomie Web ! 

Depuis l’excellent article de “Press-enter – Cocon sémantique vs. Silo” , la notion de siloing et de cocon sémantique nous paraissent plus claires, plus concises. Mais l’expérience utilisateur n’est jamais loin quand on parle de maillage interne. Si Google comprend comment crawler votre site, votre internaute pourrait devenir potentiellement un bon client s’il comprend intuitivement la navigation à travers les liens. 

Le psychologue et sémiologue Serge Tisseron, nous livre sa vision de l’apprentissage de l’écran par des élèves, et de la nouvelle navigation du numérique, dans cette citation pleine de sens :

Travailler avec les élèves l’argumentation comme la construction logique de briques, reliées entre elles par la cohérence du lien (hypertexte notamment), permet également de retrouver la logique narrative.

Dès lors, quels sont les 3 éléments permettant de relier l’UX au concept du Cocon Sémantique ? 

#1 : La Logique de navigation

Quand on construit un site (prenons un site e-commerce), nous recherchons trop souvent une logique intrinsèque aux menus de navigation, aux images insérées dans la page d’accueil, dans la construction d’une navigation globale sans penser aux liens in-text.

Or, les deux doivent être complémentaires. Créer un silo, c’est diriger l’utilisateur vers un des centres de gravité de votre site. C’est lui construire un second univers propre après celui qu’il a découvert au sein de la page d’accueil. C’est lui donner l’occasion de se replonger dans une expérience de navigation entre des produits, et in fine (à travers vos textes optimisés pour le maillage interne) à travers des informations qui sont un continuum de critères qui lui paraissent pertinents.

Le cocon sémantique va aller plus loin et l’exemple le plus flagrant est celui du site e-commerce qui va se limiter au siloing (cloisonnement étanche de thématique propre) sans penser à la distribution thématique que peut proposer son site.

Si votre site e-commerce vend des fleurs, mais que vous vendez également des pots, et puis peut être même de l’engrais bio, et des petits livres du “Petit Jardinier qui sait bien comment faire pousser ses bégonias”, il y a de fortes chances que l’internaute qui arrive sur votre site comprenne inconsciemment le cocon sémantique, en naviguant très naturellement de pages en pages

#2 : Le processus d’évolution continu 

La navigation de votre site est en perpétuel changement :

  • Ajout d’un produit
  • Mise à jour d’une thématique
  • Mise à jour du contenu
  • Opérations spéciales
  • Etc…

En adaptant votre cocon sémantique à vos refontes, vous modifiez la perception de l’utilisateur sur votre site. Pour ne pas le perdre et ne pas lui faire comprendre que son expérience d’utilisateur sera bouleversée, vous devez rester dans une logique de siloing et de cocon sémantique qu’il avait connu jusqu’ici. 

Pour moi, la méthodologie de suivi du cocon sémantique doit aller de pair avec :

  • Une analyse régulière des statistiques “d’affect” de votre site dans Google Analytics qui comprend :
    • Durée de visite de chaque silo
    • Chemin de navigation entre les silos et de facto efficacité du cocon sémantique
    • Taux de rebond dans chaque silo
    • % de perte (taux de sorties) d’utilisateur dans chaque silo
    • % de perte (taux de sorties) à chaque lien du cocon sémantique

#3 : L’Utilisateur revient au coeur du process SEO

Evidemment, cher Référenceurs qui me lisez, on pourrait penser que c’est le moteur que vous souhaitez viser en premier lorsque vous faites une optimisation de type siloing / cocon sémantique.

Et bien inconsciemment, dès la phase de construction de l’arborescence, c’est à l’utilisateur que vous pensez. Inutile de vous dire qu’on a tous en nous quelque chose d’UX ! Grâce aux travaux de Laurent, de Christian, des frères Peyronnet, de Sylvain Déauré, nos efforts de référencement sont avant tout destinés aux utilisateurs en manque de repères sur les sites.

Vous allez me dire que l’on réalise ces optimisations avant tout pour ranker plus facilement et de manière plus pérenne. Mais comme je le dis constamment, ce n’est pas parce que votre site se positionne en 1ère page de Google, hors de la zone grise (c’est à dire dans le Top 3) que vous allez forcément augmenter de manière significative votre CA.

L’utilisateur est le point névralgique du Cocon Sémantique. C’est lui qui – in fine – va vous permettre de le façonner.

Conclusion

Le concept de maillage interne est vieux comme le monde, et le lien hypertexte – malgré les desiderata de certains élus de la Nation – est loin d’avoir dit son dernier mot. Mais aujourd’hui, avec une ergonomie web qui prend tout son sens, avec la multiplication des devices, avec la recherche toujours plus approfondie sur la meilleure manière de créer une expérience utilisateur hors du commun sur les sites, le lien prend tout son sens. 

Il est l’alpha et l’omega de nos stratégies de siloing, de cocon sémantique et d’UX. Un maillage cohérent vous apportera :

  • Positionnement pertinent et pérenne dans les moteurs de recherche
  • Des utilisateurs naviguant de manière plus sereine et plus longue sur votre site
  • Un accès facilité au panier d’achat après avoir pris le temps de découvrir votre marque et votre univers.

Le cocon sémantique : L’user-centrism poussé à son paroxysme ! 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "UX & Cocon Sémantique : Logique, bon sens, & user-centrism"

Notify of
avatar

Sort by:   newest | oldest | most voted
Nicolas Augé
Invité
1 année 1 mois plus tôt

Hello Mister.

Ton article résume bien les tenants et les aboutissant de passer de la théorie à la pratique. Nous avons des outils, alors il faut s’en servir ! 😉

Sinon petite coquille : “Evidemment, cher Référenceurs qui me lisaient, “.

Benjamin Monnereau
Invité
9 mois 25 jours plus tôt

Bonjour, je me suis inspiré de votre article pour écrire le mien, “UX, le guide : définition, enjeux, méthodes et 34 outils” et vous ai ajouté dans les sources avec un lien vers cet article. Merci de me dire si celà vous convient par retour de mail. Merci.
http://www.benjamin-monnereau.com/guide-ux

wpDiscuz